Deux grandes voix d’Europe 1, Emmanuel Faux et Christian Barbier, s’éteignent

© AFP/Europe 1

Le journaliste Emmanuel Faux et l’animateur Christian Barbier sont morts à quelques heures d’intervalle jeudi et vendredi. Tous deux ont marqué la vie d’Europe 1, sa tonalité et la qualité de son information.

Emmanuel Faux n’aura pas connu la soixantaine, l’âge des bilans et souvent d’une deuxième vie. Entré à Europe 1 en 1987, il avait été recruté par Jean-Pierre Elkabbach qui l’avait remarqué sur le front des manifestations étudiantes de l’année précédente. Troisième fils de l’avocate féministe Gisèle Halimi, Emmanuel était un passionné de vie publique. Au service politique d’Europe1, présentateur des journaux dans différentes tranches de la semaine puis correspondant de la radio à Moscou et à Jérusalem, il avait ensuite succédé un temps à Dominique Souchier dans ses fameuses émissions du week-end C’est arrivé cette semaine et C’est arrivé demain. Camarade « bienveillant » et « subtil », selon nombre de ses proches sidérés par l’annonce de son décès des suites d’une maladie, Emmanuel Faux était allé rejoindre, après trente années passées à Europe1, les ondes de Radio Classique où il présentait jusqu’à cette année une chronique d’actualité internationale.

Auteur de plusieurs livres sur les « plumes » en politique, l’extrême droite, Israël et le destin tragique de Yasser Arafat, notre confrère s’était longuement occupé ces deux dernières années de l’organisation des hommages rendus à sa mère, Gisèle Halimi.

Disparu la veille à l’âge de 82 ans, Christian Barbier, avait animé de longues années sur Europe1 l’émission quotidienne et nocturne Barbier de nuit. Sur le générique siffloté de Where the rainbow ends du Tony Hiller Orchestra, Christian Barbier accueillait dans son studio les...

Lire la suite sur Le JDD

VIDÉO - Mort de Christian Barbier : l'animateur d'Europe 1 est décédé à l'âge de 82 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles