Deux frères accusent d’actes de barbarie un membre de la communauté "La Famille"

·2 min de lecture
Deux frères, Mathieu et Joseph Fert, portent plainte aujourd’hui pour acte de torture et barbarie. Ils ont subi les violences d'un chef d’une communauté fermée de Haute-Loire, au sein de laquelle vivent 80 personnes dissidentes de la Famille.

Pendant sept ans, en Haute-Loire, Mathieu et Joseph auraient subi des sévices permanents par un membre dissident de communauté fermée "La Famille". Aujourd’hui ils portent plainte.

“Une partie de moi est toujours là-bas et y sera toujours,” avoue Joseph Fert, 31 ans, au Parisien. Ce jeune trentenaire aurait vécu avec son frère cadet de deux ans un véritable enfer. Membres d’une branche dissidente de "La Famille", ils ont été enlevés à leurs parents dès leur plus jeune âge pour être confiés à un “oncle”, un tuteur, qui a la charge de l’éducation de tous les enfants de la communauté.

"La Famille" est une communauté fermée, surveillée par la Mission intergouvernementale de vigilance contre les dérives sectaires, née à la fin du 19ème siècle. Inspirée du courant catholique janséniste, les disciples sont persuadés que la fin des temps arrivera, qu'ils sont les élus de Dieu, qu'ils ont la grâce que les autres n'ont pas. En 1892, huit familles pactisent et décident de ne se marier qu’entre elles. Les enfants sont élevés à part pour créer un sentiment familial au-delà du cercle parental. Une famille, les Malrevers, décide de faire sécession en 1960 et s'établit dans le lieu-dit de Boissiers. 

Torture et viol

“L’oncle” de Mathieu et Joseph s’appelle Joël Fert, c'est le chef de cette communauté de 80 personnes. Il aurait enfermé les deux frères pendant des jours dans une cave, leur aurait fait tenir des boules de pétanque les bras tendus avec un bâton dans le dos. Joseph dit également avoir passé un été entier les genoux sur une planche, les mains sur la tête. Pire, il aurait été battu puis violé par Joël Fert au moyen d’un bâton.

“Toutes ces années, j’ai voulu me faire croire que j’avais oublié. Il n’y a que l’adulte que je suis devenu qui pouvait verbaliser tout ça et demander justice”, affirme Joseph qui a porté plainte avec son frère. Une procédure avait déjà condamné Joël Fert en 2008 pour mauvais traitement sur l’un des cousins des deux frères. Il avait écopé d’un an de prison dont dix mois avec sursis.

VIDÉO - L'Affaire Luka Rocco Magnotta, le tueur au pic à glace

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles