Deux Français ont obtenu le prix Pritzker, l'équivalent du Nobel en architecture

·1 min de lecture

Jusqu’à aujourd’hui, seuls deux Français s’étaient vus décerner le prix Pritzker, l’équivalent du Nobel pour l’architecture : Jean Nouvel en 2008 et Christian de Portzamparc en 1994. Désormais, ils sont quatre, puisque le couple formé par Anne Lacaton (65 ans) et Jean-Philippe Vassal (67 ans) a été primé aujourd’hui pour l’ensemble de son œuvre. Le jury de cette très prestigieuse distinction récompense l’approche modeste, respectueuse de l’existant et de l’environnement, du duo parisien : "Leur travail, qui répond aux urgences climatiques et écologiques de notre temps autant qu’à ses urgences sociales, en particulier dans le domaine du logement urbain, redonne de la vigueur aux espoirs et aux rêves modernistes d’amélioration de la vie du plus grand nombre." Un Pritzker qui trouve tout son sens en temps de Covid-19 et de confinement.

Le triomphe de la modestie en architecture

L’agence Lacaton-Vassal est connue pour avoir conçu la "maison Latapie" près de Bordeaux (1993), l’école d’architecture de Nantes (2009) ou le FRAC de Dunkerque (2013), et surtout pour avoir rénové le Palais de Tokyo à Paris (2012) ou encore métamorphosé la Tour Bois Le Prêtre (2011), le long du périphérique parisien, porte de Pouchet (17e). Cette dernière réalisation a été saluée et montrée en exemple, car elle privilégie la transformation à la démolition-reconstruction, solution traumatisante généralement retenue pour répondre aux problèmes des grands ensembles : la façade de béton de la Tour Bois Le P...


Lire la suite sur LeJDD