Les deux dirigeants du Refuge se mettent en retrait après une enquête de Mediapart

Marine Le Breton et Youen Tanguy
·1 min de lecture
le refuge (Photo: Le Refuge / Facebook)
le refuge (Photo: Le Refuge / Facebook)

ENQUÊTE - Après une enquête accablante, ils se mettent en retrait. Nicolas Noguier, le président de la fondation Le Refuge, et Frédéric Gal, son directeur général, ont annoncé dans un communiqué diffusé lundi 21 décembre se mettre en retrait de leurs fonctions le temps qu’un audit soit réalisé. Une semaine plus tôt, en effet, une enquête publiée par Mediapart dénonçait le fonctionnement de la fondation et l’encadrement des jeunes en son sein.

“En tout état de cause, parce que nous le devons à celles et ceux qui ont placé leur confiance en nous, le conseil d’administration a demandé à ce qu’un audit soit réalisé en janvier par un cabinet extérieur. Celui-ci portera sur trois volets: la gouvernance, les finances, les relations avec les bénévoles et les jeunes accueilli.e.s”, écrit le conseil d’administration du Refuge dans son communiqué. “Dans l’attente, et afin que l’audit puisse être mené dans la plus grande sérénité possible, le président et le directeur général ont proposé au Conseil d’administration de se mettre en retrait”, poursuit-il.

Le Refuge, dont le siège se situe à Montpellier, est une fondation venant en aide aux jeunes personnes LGBT+ lorsqu’elles sont rejetées de leur domicile familial par leurs proches. Des missions d’une importance cruciale qui ne sont jamais remises en cause par les deux auteurs de l’enquête (dont l’un, Youen Tanguy, est actuellement journaliste au HuffPost, et co-signe cet article). C’est la “prise en charge défaillante” des jeunes hébergés et de profonds dysfonctionnements qui font l&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.