Deux cas de COVID-19 annoncés à la veille de la reprise de la FE

Matt Kew
·4 min de lecture

Alors que la finale de la saison se prépare à Berlin, où débutera demain un programme intense qui verra six courses être disputées en l'espace de neuf jours, la Formule E a publié une note officielle indiquant qu'en date du 3 août, 1421 personnes ont passé un test de dépistage au COVID-19 avec un résultat négatif, mais que deux personnes sont positives.

"Les deux personnes se sont placées à l'isolement, conformément aux instructions des autorités de santé publique compétentes, et elles continueront à suivre la procédure recommandée par ces autorités. Dans les deux cas, le protocole approfondi du Championnat de Formule E de la FIA a été suivi de près", est-il précisé.

En vue de la reprise de la compétition, à l'aéroport Tempelhof de Berlin, personne n'est autorisé à pénétrer sur le site sans un test négatif au COVID-19. Le protocole s'accompagne de règles de distanciation physique, du port du masque et d'une obligation de rester isolé durant 36 heures dans sa chambre d'hôtel, dans l'attente d'être testé et d'avoir reçu un résultat négatif. Les tests en question seront renouvelés tous les cinq à sept jours.

Lire aussi :

COVID-19 : les pilotes savent que le risque zéro n'existe pas La F1 rattrapée par le COVID-19 : "Un rappel brutal"

Par ailleurs, l'accès du paddock est limité à 1000 personnes, contre les 5000 habituelles, en raison de la législation allemande interdisant les grands rassemblements. Chaque équipe a vu ses effectifs passer de 40 à 21 membres, chiffre qui prend en compte les deux pilotes. Le nombre de pass avait initialement été fixé à 20 par équipe, mais la limite a été élevée à 21 pour que les team principals puissent eux aussi assister aux courses.

Le team principal Mahindra Racing à l'isolement

Alors que la Formule 1 a rapporté deux cas de COVID-19 en marge de son troisième Grand Prix, en Hongrie, avec des personnes extérieures aux équipes, puis la contamination du pilote Sergio Pérez, forfait du dernier Grand Prix en date, la Formule E est donc à son tour touchée, mais avec un protocole laissant espérer que le virus n'aura pas pénétré dans la bulle protégée du paddock.

L'une des deux personnes dont le test s'est révélé positif est Dilbagh Gill, PDG et team principal de Mahindra Racing, qui l'a lui-même révélé lors d'une conférence de presse à laquelle participait Motorsport.com et qu'il donnait depuis sa chambre d'hôtel, où il se trouve isolé. "J'ai été testé positif au COVID-19 lors du premier test [lundi]. Je suis à l'isolement en ce moment et j'attends mon deuxième test", a-t-il expliqué.

Asymptomatique, Dilbagh Gill doit désormais observer une période d'isolement de dix à 14 jours, et s'attend par conséquent à manquer les six courses de cette finale berlinoise de la saison 2019-20. "On m'a demandé de faire un deuxième test, qui est prévu plus tard dans la journée ou demain, et on saura alors ce qu'il en sera. Pour l'instant, les instructions initiales sont de dix à 14 jours [de confinement], donc je pense que la finale se fera pour moi dans cette chambre d'hôtel."

"Je n'ai aucun symptôme et je me sens assez bien", a-t-il assuré. "Je suis un peu dégoûté de ne pas pouvoir aider l'équipe en ce moment, mais il est préférable pour la santé de tous que je sois absent."

Mahindra Racing, qui a déménagé ses locaux pendant la période de confinement et a mis à jour le logiciel de sa M6Electro, avait déjà prévu une restructuration de l'équipe qui se serait mise en place au cas où l'un de ses piliers serait touché par le virus. "Nous nous étions attendus à ce qu'il y puisse y avoir des changements dans l'équipe à cause du COVID-19. Tout le monde avait un remplaçant possible", a expliqué le team principal.

"Mahindra a une équipe de direction assez forte, donc Toni Cuquerella [ingénieur en chef de course, ndlr] va prendre en charge les responsabilités de team principal et David Clarke [team manager] va globalement partager les responsabilités. Le jour de la course, ce sont eux qui s'occupent des voitures, donc avec eux deux nous sommes entre de bonnes mains. Et je suis joignable par radio."