Deux bébés morts en 4 ans : la tragique enquête mène à l’arrestation de leur mère

DR

Une Américaine habitant dans le Minnesota a été arrêtée pour le meurtre présumé de son nouveau-né retrouvé il y a 19 ans dans la rivière Mississippi. Un autre de ses enfants, lui aussi nouveau-né, avait déjà été récupéré au même endroit quatre ans plus tôt.

Le 4 novembre 1999, un témoin a retrouvé un nouveau-né, entouré d’une serviette blanche, flottant à la surface près d’un rivage de la rivière Mississippi. Le cordon ombilical de cette petite fille était toujours attaché et l’autopsie avait révélé qu’elle avait succombé à un homicide. Quatre ans plus tard, le 7 décembre 2003, le cauchemar s’est reproduit. Quatre adolescentes qui naviguaient sur la rivière ont elles aussi découvert le cadavre d’un nouveau-né, le cordon ombilical attaché, entouré d’une serviette. Mais le mystère est resté entier durant des décennies. En 2007, les enquêteurs du bureau du shérif ont confirmé grâce aux progrès de la science que les deux bébés étaient liés. Mais il a fallu encore attendre 15 nouvelles années pour faire la lumière sur ce drame, indique le «Washington Post ».

Lundi, la police du comté de Goodhue a annoncé avoir inculpé la mère, Jennifer Lynn Matter, pour le meurtre de son fils. Celle-ci a été identifiée récemment grâce aux nouvelles techniques d’analyse ADN et généalogiques. Les autorités ont indiqué qu’elles réfléchissaient encore à l’inculper pour la mort du deuxième enfant, dont l’homicide cette fois-ci n’a pas été officiellement prouvé. La mère aurait affirmé que la petite fille ne respirait pas à la naissance. D’après des informations de la police révélées la semaine dernière, au moment de la première mort, en 1999, Jennifer Lynn Matter se trouvait «dans un mauvais état psychologique» et buvait beaucoup. «Elle entrait et sortait de prison» régulièrement. Durant des années, la police a tenté de lier les ADN des bébés à un parent.

Une vie "chaotique"

En 2020, le shérif a levé plusieurs dizaines de milliers de dollars afin de collaborer avec un laboratoire de technologies(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles