Deux ans après l'explosion au port de Beyrouth, le Liban au bord du gouffre

© STR / AFP

Le Liban  marque jeudi le deuxième anniversaire de la gigantesque explosion au port de Beyrouth qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale, avec des manifestations de proches de victimes déterminés à poursuivre leur combat pour la vérité et la justice.

L'une des plus importantes explosions non nucléaires jamais enregistrées

La déflagration le 4 août 2020 dans un entrepôt abritant des centaines de tonnes de nitrate d'ammonium stockées sans précaution -- l'une des plus importantes explosions non nucléaires jamais enregistrées -- a fait plus de 200 morts et 6.500 blessés.

Pourtant, l'enquête ouverte au Liban a été entravée par des ingérences politiques et aucun représentant de l'Etat n'a jusqu'ici été tenu pour responsable de la tragédie qui a connu un nouveau développement la semaine dernière. Plusieurs silos à grain très endommagés dans l'enceinte du port se sont effondrés, et d'autres menacent de s'écrouler, selon des experts.

"J'espère que voir les silos tomber donnera aux gens la volonté de se battre pour la justice, de se battre avec nous", a déclaré à l'AFP Tatiana Hasrouty, une habitante qui a perdu son père dans l'explosion. Les politiciens "font tout ce qui est en leur pouvoir pour arrêter l'enquête", a-t-elle déploré.

Le Liban embourbé dans la pire crise économique de son histoire

Cette méga-explosion est un cauchemar dans l'histoire déjà mouvementée du Liban, aujourd'hui embourbé dans la pire crise économique de son histoire, confronté à d'incessantes coupures ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles