Deux ans après Irma, l'île de Saint-Barthélemy renoue avec les records de fréquentation touristique 

1 / 2

Deux ans après Irma, l'île de Saint-Barthélemy renoue avec les records de fréquentation touristique 

La petite île antillaise a retrouvé ses couleurs. Deux ans après le passage de l'ouragan Irma, "le redressement est assez remarquable", apprécie Gilles Genre-Grandpierre, directeur de l'Iedom (Institut d'émission des départements d'outre-mer, filiale de la Banque de France). Quasiment tous les hôtels de luxe ont rouvert leurs portes et le taux de réservations est au beau fixe. "On attend 20% de plus que pour 2016 qui était un record de fréquentation", se félicite Nils Dufau, président du Comité du tourisme.

"Et la saison a commencé plus tôt que d'habitude, dès début novembre". Aux Antilles, la saison touristique s'étend de décembre à avril. Le taux de chômage, qui avait connu un pic après l'ouragan, est redescendu autour de 4%. La Collectivité d'outre-mer, qui n'est pas endettée, a terminé l'année 2018 avec 72 millions d'euros de recettes réelles, une baisse de seulement 6% par rapport à l'exercice précédent.

Plus de 830 millions d'euros d'indemnités

Une performance alors que l'ouragan Irma, de catégorie 5, qui a tué 11 personnes à Saint-Martin, île voisine de Saint-Barth, et endommagé 95% du bâti des deux territoires, est la catastrophe naturelle la plus chère de l'histoire de France. A Saint-Barth, -24 km2 et moins de 10.000 habitants-, les assurances ont versé plus de 830 millions d'euros d'indemnités.

Si l'île, prisée par les célébrités et les grandes fortunes, s'est vite redressée -on ne voit quasiment plus de traces...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi