Deux Amiénois développent un outil qui permet de visualiser des détails invisibles sur des œuvres d'art

franceinfo Culture
·1 min de lecture

C'est une innovation technologique qui pourrait bouleverser notre façon d'observer des œuvres d'art dans les musées. Deux Amiénois, fondateurs de la start-up Artéka, ont réussi à miniaturiser la thermographie infrarouge, un outil qui permet de révéler des détails invisibles à l'oeil nu. Déjà utilisée dans les laboratoires, cette technologie ne permettait pas, jusqu'ici, de se déplacer dans un musée de tableau en tableau. C'était le technicien qui apportait l'œuvre à étudier dans le laboratoire où était installée la thermographie infrarouge.

La prouesse de Sébastien Lermenier et Cyrille Chaidron est d'avoir réussi à transformer les lourdes caméras fixes de thermographie infrarouge en un petit appareil photo mobile. "L'innovation, c'est d'amener certains capteurs qui n'étaient pas utilisés dans le champ du patrimoine et de la restauration. Mais surtout de mettre en place une sorte d'unité mobile d'imagerie qui va nous permettre d'aller vers l'œuvre plutôt que l'œuvre soit déplacée avec les risques qu'il peut y avoir dans la manipulation", explique Cyrille Chaidron, co-fondateur d'Artéka.

Reportage : P-A. Leclercq / G.Fauquembergue / M.Krim

Au-delà de ce que l'oeil humain peut voir

Que permet de voir exactement la thermographie infrarouge ? "C'est un appareil photo qui est dans le proche infrarouge. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi