Deux alpinistes espagnols secourus dans le Massif du Mont-Blanc

·2 min de lecture

L'un des deux alpinistes a fait une chute et s'est brisé les deux jambes. Neuf membres du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) sont venus à leur secours.

Deux alpinistes espagnols ont été secourus en France dans le Massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie), l'un d'eux s'étant brisé les deux jambes dans une chute sur la face Nord, selon des informations obtenues ce dimanche auprès de la préfecture du département français concerné.

Les deux Espagnols, des militaires en permission, escaladaient la face Nord des Droites quand l'un d'eux a dévissé, faisant une chute qui lui a brisé les deux jambes, a précisé la même source. D'après Le Dauphiné libéré, l'un des deux hommes de 27 et 44 ans a chuté de manière inexpliquée sur près de 50 mètres.  

Les deux alpinistes, de ce fait coincés entre 3000 et 3500 mètres, ont été secourus dans la soirée de samedi par neuf membres du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM). 

Le pronostic vital du blessé n'est pas engagé

Ceux-ci ont dû rester sur place avec eux, en raison de la météo défavorable à un transfert par hélicoptère. Vers 1h du matin, dimanche, l'hélicoptère a finalement pu transporter le blessé avec un médecin, puis, plus tard dans la matinée, le reste de l'équipage. 

Le blessé, hospitalisé en urgence, a notamment une fracture du fémur mais son pronostic vital n'est pas engagé, a indiqué la préfecture. Cette opération de secourisme se produit une semaine seulement après la découverte des corps de trois jeunes alpinistes français au Népal.  

Louis Pachoud, Gabriel Miloche et Thomas Arfi, étaient portés disparus depuis le 26 octobre, à la suite d'une avalanche pendant leur ascension de la face ouest du Mingbo Eiger culminant à 6070 mètres d'altitude. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le mont Blanc culmine à 4 807,81 mètres, presque un mètre de moins qu'en 2017 :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles