Publicité

Deux Afghans arrêtés en Allemagne pour un projet d'attentat en Suède

Les autorités allemandes ont arrêté ce matin deux Afghans soupçonnés d'avoir préparé pour le compte d'un groupe islamiste un attentat contre le Parlement suédois. Une attaque envisagée comme une vengeance après des autodafés dans ce pays contre des exemplaires du Coran.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Deux Afghans, l’un est membre de l'organisation Etat islamique de la province de Khorasan en Asie centrale (ISPK), et le second qui le soutenait, ont été arrêtés ce matin à Gera, en Thuringe, dans l’Est de l’Allemagne. Les enquêteurs étaient sur leur trace depuis plusieurs mois. Ils soupçonnent les deux djihadistes d’avoir préparé un attentat avec des armes à feu à proximité du Parlement suédois. Des policiers, mais aussi d’autres personnes étaient visées. Les deux hommes ont notamment effectué des recherches sur internet concernant « les conditions locales autour du Parlement [...], et ont tenté, à plusieurs reprises, de se procurer des armes, mais sans succès », explique le parquet anti-terroriste allemand. Leur arrestation a été effectuée dans le cadre d'une action commune de l'Allemagne et de la Suède.

En octobre 2023, les autorités allemandes avaient déjà mis en accusation deux frères syriens, soupçonnés d'avoir planifié une attaque à motivation islamiste contre une église en Suède, en réaction aux actes de profanation du Coran dans le pays.


Lire la suite sur RFI