Deux abattoirs bretons d'Intermarché arrêtent l'abattage rituel halal et casher

Une décision prise pour "une prise de conscience sociétale." Depuis le 1er juillet dernier, les deux abattoirs de la Société Vitréenne d’Abattage (SVA), membre du groupe Intermarché, ont annoncé cesser l'abattage des animaux sans étourdissement préalable des animaux. Cette décision empêche de fait l'abattage rituel demandé par les religions musulmanes et juives.

"Nous souhaitons devenir une référence nationale en matière de bientraitance animale", expliquait auprès de Ouest-France Jérôme Lebec, le directeur général de la SVA, qui rappelle que les abattages de ce type concernaient "15% des animaux" sur les 300.000 abattus annuellement.

Des attentes qui évoluent

En accompagnement de cette décision, l'entreprise a également décidé d'un grand plan de rénovation de ses boucheries. De plus, à partir de 2022, ces derniers ne devront pas faire de déplacements de plus de huit heures afin de se rendre à l'abattoir.

De son côté, contacté par 20 Minutes, le groupe Intermarché s'appuie sur "les attentes générales de la société concernant la bientraitance animale" aqui ont "très significativement évolué au cours des dernières années."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles