Les deux étages de Starship ont explosé en plein vol après leur séparation réussie

Starship a bien décollé sauf que les deux étages de l’immense fusée ont explosé peu après leur séparation réussie.

Décollage de la fusée Starship, samedi 18 novembre 2023.
Space X Décollage de la fusée Starship, samedi 18 novembre 2023.

ESPACE - Un succès pour ce décollage de la deuxième chance ? Pas vraiment. Si Space X s’’est félicité que le vaisseau Starship ait décollé « avec succès grâce à la puissance des 33 moteurs Raptor du Super Heavy Booster », les deux étages de l’immense fusée ont finalement explosé peu après leur séparation réussie.

Starship : Elon Musk et SpaceX ont dû procéder à de nombreux changements pour que la fusée redécolle

Comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous, la fusée géante de 120 mètres de haut s’est arrachée du sol peu après 07H00 locales (13H00 GMT) depuis la base de SpaceX à Boca Chica, dans l’extrême sud du Texas, dans le sud des Etats-Unis.

Le module Starship, placé au sommet de la fusée s’est séparé avec succès de l’étage de propulsion Super Heavy, mais les deux parties de la fusée n’ont pas survécu jusqu’à leur redescente programmée et ont explosé en vol, selon SpaceX.

La fusée est en effet composée de deux étages : l’étage de propulsion Super Heavy et ses 33 moteurs, et le vaisseau Starship, placé au-dessus et qui donne par extension son nom à la fusée entière. « Ce que nous estimons pour le moment, c’est que le système automatique de terminaison de vol sur le second étage semble s’être déclenché très tard dans la poussée », a expliqué une commentatrice sur le flux vidéo de Space X.

Le premier vol test de Starship s’était terminé au printemps 2023 en une gigantesque explosion avant la séparation des deux étages. Le 20 avril, Starship avait décollé pour la première fois dans sa configuration complète. Mais plusieurs moteurs n’avaient pas fonctionné, et SpaceX avait volontairement fait exploser la fusée au bout de quatre minutes.

Le deuxième vol d’essai de SpaceX, est notamment scruté de près par la Nasa, qui compte sur ce vaisseau pour ses missions de retour sur la Lune. Le patron de l’agence spatiale américaine, Bill Nelson, a adressé ses félicitations à SpaceX samedi pour les « progrès » effectués dans ce lancement, évoquant une « opportunité pour apprendre, puis voler à nouveau ». « Ensemble, la Nasa et SpaceX feront revenir l’humanité vers la Lune, vers Mars, et au-delà », a-t-il écrit sur X (ex-Twitter).

VIDÉO - Qui est Elon Musk ?