Dette de l’État : quels sont les leviers de remboursement ?

Face à la crise du Covid-19, le gouvernement français a fait un choix pour sauver son économie : emprunter en urgence et creuser la dette. De quel montant exactement ? Au total, l’État a mobilisé 460 milliards d’euros. "C’est 20% de la richesse nationale française et l’équivalent du produit national brut de l’Autriche", a souligné le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, lors d’une conférence de presse. 136 milliards d’euros en soutien direct à certains secteurs La majorité de cette somme, plus de 300 milliards d’euros, est dédiée aux prêts garantis par l’État aux entreprises. Si l’activité reprend, il ne devrait pas avoir à débourser cet argent. Le plan prévoit aussi un soutien direct, 136 milliards d’euros, à certains secteurs : 8 milliards d’euros pour l’industrie automobile, 15 milliards pour l’aéronautique et 18 milliards pour le tourisme. Alors, pour rembourser cette dette, de quels leviers dispose l’État ? Confrontée à la crise financière de 2008, la France avait choisi d’augmenter ses impôts. Une option que le gouvernement actuel et la Banque de France excluent.