Destinations. Quels sont les pays qui cherchent à accueillir des étrangers ?

·1 min de lecture

Visas spéciaux, facilités pour obtenir la résidence permanente, réductions d’impôts… Certains pays rivalisent pour attirer les immigrés qualifiés, notamment dans les secteurs où sévissent des pénuries de main-d’œuvre.

Un peu partout dans le monde, des pays cherchent à attirer des étrangers pour pallier le manque de main-d’œuvre dans certains secteurs clés ou pour contre les effets d’une population vieillissante. La pandémie de Covid-19 a poussé de nombreux expatriés à rentrer dans leur pays d’origine. Dans le même temps, elle a donné envie à d’autres de partir, de changer d’horizon, de cadre de travail et parfois même de profession. Mais alors, où partir ?

À lire aussi: Conseils. Rêver, planifier, partir : comment bien préparer son expatriation

États-Unis et Canada

L’Amérique du Nord fait souvent rêver les Français. Aux États-Unis, dont les frontières sont désormais ouvertes à condition d’être vacciné ou de présenter un test négatif, les démocrates ont proposé de distribuer les 400 000 cartes vertes (cartes de résident permanent) pas encore attribuées. Ces cartes vertes pourraient venir s’ajouter aux 140 000 permis de résidence permanente qui doivent théoriquement être émis en 2022, explique le Wall Street Journal.

Au Canada voisin, le gouvernement du Québec prévoit de recruter des infirmières à l’étranger et cible particulièrement la France. Le 23 septembre dernier, le gouvernement annonçait des incitations financières totalisant 690 millions d’euros pour recruter le plus rapidement possible 4 300 infirmières et convaincre celles déjà en poste de rester. En tout, le recruteur officiel du gouvernement des professionnels de la santé, Recrutement Santé Québec, a reçu pour 2021-2022 “plus de 4 000

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles