Destination. Comment Dubaï a profité de la pandémie

·2 min de lecture

Dubaï n’a jamais attiré autant d’étrangers que depuis le début de la crise sanitaire. Comparé aux autres métropoles mondiales, l’Émirat apparaît aux nouveaux résidents comme un havre de paix et de prospérité, rapporte The Wall Street Journal.

À l’inverse Singapour ou de Hong Kong et alors que les capitales européennes en sont encore à moduler les restrictions de voyage en fonction des vagues successives du Covid-19, Dubaï apparaît depuis le début de la pandémie comme une ville en plein essor, constate The Wall Street Journal :

Les bars, les restaurants et les hôtels sont pleins à craquer, les prix de l’immobilier ont grimpé en flèche, les employés ont regagné leurs bureaux et, depuis octobre dernier, l’Expo 2020 attire les touristes étrangers.

À lire aussi: Business. À Dubaï, les ultrariches étaient partis pour mieux revenir

Cette année, “des milliers de millionnaires” ont déménagé aux Émirats, attirés par l’absence d’impôt sur le revenu et l’assouplissement des restrictions dues à la pandémie, rapporte le quotidien américain. Les autorités émiraties se vantent d’avoir “vaincu le virus” grâce à un taux de vaccination de 90 %, l’un des plus élevés au monde. En octobre, le prince héritier d’Abou Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed Al-Nahyan, a lui-même déclaré que les Émirats avaient “surmonté la crise sanitaire”.

“Aujourd’hui, Dubaï coche toutes les cases”

L’Émirat, qui parie depuis longtemps sur une économie ouverte, vient en quelque sorte de “doubler la mise”, malgré la menace du variant Omicron, en annonçant qu’à partir de janvier 2022 la semaine de travail se déroulerait du lundi au vendredi et non plus du dimanche au jeudi, selon la norme en vigueur au Moyen-Orient. “Il s’agit de la dernière des réformes programmées pour attirer davantage d’entreprises étrangères et d’expatriés”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles