Les Destinées sentimentales : pourquoi Charles Berling n'était pas le premier choix d'Olivier Assayas

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est l'histoire d'un projet de longue haleine. Alors qu'il n'est encore qu'un cinéaste débutant, au milieu des années 80, Olivier Assayas souhaite adapter Les Destinées sentimentales, un roman de Jacques Chardonne, paru en 1947. À travers le destin de Jean Barnery, un pasteur devenu industriel de la porcelaine, et des deux femmes qu'il a follement aimé, ce livre raconte plus de cinquante ans d’évolution de la bourgeoisie protestante, de la fin du XIXème siècle à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Un projet ambitieux qu'Assayas va mettre plusieurs années à concrétiser, après avoir gagné ses galons de cinéaste avec des oeuvres comme Paris s'éveille, Irma Vep ou Fin août début septembre. Les accointances de Jacques Chardonne avec le régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale donnent mauvaise presse à son oeuvre et refroidissent les producteurs. Mais ce n'est pas la seule difficulté que l'ancien critique des Cahiers du cinéma va rencontrer dans la mise en oeuvre de son rêve d'adapter le livre de Chardonne.

En raison de l'ampleur qu'il veut donner à sa fresque, de la durée de tournage adéquate et des nombreux décors et costumes prévus, Olivier Assayas a besoin d'un budget important. Mais son inexpérience sur un tel projet effraie les financiers. Le projet passe de mains en mains, jusqu'à ce que TF1 Films Production, la branche cinéma de la première chaine d'Europe, ne s'y intéresse. Elle décide de pré-acheter le film dans un pack incluant aussi le Sade de Benoît Jacquot, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Pierre Niney dévoile le métier dont il rêvait enfant... loin de la comédie
Dwayne Johnson a un incroyable sosie qui fait le buzz sur Twitter (PHOTO)
Thor Ragnarok (TF1) : pourquoi il faut absolument regarder ce film Marvel
Papa ou maman 2 (M6) : que deviennent les acteurs qui jouent les enfants ?
Charlotte Gainsbourg évoque sa relation avec sa mère Jane Birkin : "La perte de mon père ne nous a pas rapprochées du tout"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles