Des dessins de Basquiat exposés en Bourgogne sont-ils faux ou simplement mauvais ?

franceinfo
·1 min de lecture

Installée au pied des vignes, la galerie Volcano, située à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or) a voulu frapper fort en présentant pour sa première exposition 35 dessins inédits de Jean-Michel Basquiat. Des œuvres en majorité prêtées par un collectionneur bourguignon, Dominique Viano.

Un véritable conte de fées pour les fans de Basquiat, immense légende de l'art contemporain avec son univers traversé par la rage et la colère contre le racisme. Basquiat, étoile filante surdouée, a réalisé environ 800 toiles en huit ans et plus de 1 500 dessins. Celui que l’on a surnommé The Radiant Child, "l’enfant radieux", est mort d’une overdose en 1988 à l’âge de 28 ans.

Des toiles et des dessins à prix d’or

Au début des années 80, il vendait sa production pour 50 dollars contre du cash ou de la drogue. Aujourd’hui, lui qui écrivait sur une toile "not for sale" ("pas à vendre"), voit sa côte pulvériser des records. Le 18 mai 2017, une de ses toiles représentant la tête d’un homme noir au regard plein d’effroi sur fond bleu, s’est vendue plus de 110 millions de dollars chez Sotheby’s, célèbre maison de vente aux enchères basée à New York. Ses dessins aussi s’arrachent à prix d’or : plus de 15 millions de dollars pour le dessin d’une tête bleue aux cheveux verts.

C’est dire si lorsqu’elle ouvre, l’exposition de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi