Dessiner, chanter, peindre, sculpter : quand l'art-thérapie vient porter secours aux étudiants

Anne Elizabeth Philibert
·1 min de lecture

Le mal-être est croissant chez les étudiants isolés par les cours en distanciel et parfois en grande précarité. L'absence de perspectives face à une crise sanitaire dont personne ne voit le bout accentue leur détresse psychologique. À Rennes, l'association Pool d'art a eu l'idée de leur venir en aide grâce à une pratique qui a le vent en poupe depuis quelques années. Ce collectif de professionnels organise des ateliers gratuits d'art-thérapie pour ces étudiants très fragilisés.

Des ateliers pour se refaire une santé

Pour être bien dans son corps et dans sa tête, la prise en charge médicale ne suffit plus. Utilisé en hôpitaux, l'art-thérapie est une forme de psychothérapie. Ici, pas de paroles, pas de mots, c'est la création artistique qui est employée pour prendre contact avec sa vie intérieure, l'exprimer et se transformer. Cette méthode puise dans les ressources de la personne pour lui permettre de dépasser ses difficultés quand bien même elles lui paraissent insurmontables. C’est un moyen de prendre du recul, de révéler et d’utiliser ses capacités afin de (re)prendre confiance. Héléna, une jeune étudiante, s'essaye par exemple à la peinture. Elle a déposé une première couche de gouache noire sur la toile. Un geste qui lui permet de se libérer et de lâcher prise.

Je pense que le fait qu'Héléna ait essayé quelque chose lui a permis de s'affirmer et de reprendre confiance à un endroit qu'elle n'imaginait pas.

Sandra Goyer

Art-thérapeute

Une activité artistique pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi