"Un dessein contre la nature": la ministre Caroline Cayeux "maintient" ses propos contre le mariage pour tous

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La nouvelle ministre déléguée est visée par une pétition qui réclame son départ pour des propos tenus en 2012 contre le mariage pour tous. Elle assure avoir "beaucoup d'amis parmi ces gens-là".

Elle dénonce "un mauvais procès", mais maintient ses propos. Rattrapée par d'anciennes déclarations contre le mariage pour tous, la nouvelle ministre déléguée Caroline Cayeux s'est défendue ce mardi sur Public Sénat, au lendemain de la publication d'une pétition "pour un gouvernement sans LGBTQIAphobies" signée par plusieurs députés de la Nupes.

Publiée dans Têtu ce lundi, cette tribune qualifie Caroline Cayeux de "visage de la manif pour tous" et demande son départ du gouvernement, ainsi que ceux de Gérald Darmanin et Christophe Béchu. "Madame Cayeux, sénatrice en 2012, qualifiait le mariage pour tous 'de caprice', 'd’une ouverture de droit irrespectueuse de la nature et insensée', 'le mariage pour tous et le droit à l’adoption n’est pas simplement un dessein qui va contre nature mais c’est plus grave'", interpellent les signataires.

Selon les comptes-rendus du Sénat de la séance du 8 avril 2013, Caroline Cayeux avait cité des "propos de la philosophe Chantal Delsol". "Avec cette excellente philosophe, je pense que 'l’exigence du mariage homosexuel, et l’adoption des enfants qui va avec', n’est pas simplement un dessein 'qui va contre la 'nature'. C’est plus grave, parce que l’on ne débat pas sur 'la question des limites: tout ce que je veux, et tout de suite, et qu’elles qu’en soient plus tard les conséquences'", avait-elle affirmé.

"Beaucoup d'amis parmi ces gens-là"

Celle qui va bientôt démissionner de la mairie de Beauvais après avoir un temps espéré en rester l'édile avoue sa contrariété d'être considérée comme l'une des "LGBTQIAphobes notoires" du gouvernement.

"C'est un mauvais procès qu'on me fait", a estimé Caroline Cayeux. "Je vais vous dire quand même j'ai beaucoup d'amis parmi tous ces gens-là", argue-t-elle.

"Je tiens à dire que je n'ai jamais fait partie de la Manif pour tous", a-t-elle poursuivi. "Je n'ai jamais défilé, que les choses soient claires."

Cette nouvelle déclaration a suscité de nombreuses réactions dans les rangs de la Nupes, à l'image de Manuel Bompard, successeur de Jean-Luc Mélenchon dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le député se demande, sur Twitter, "s'il s'agit là de la ligne du gouvernement".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Déclic - Journée de la bisexualité - Anaïs : "Il y a une double violence pour les personnes bi. D’une part elles subissent l’homophobie, d’autre part la biphobie"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles