Un descendant des Rothschild attaque Vienne qu’il accuse de "perpétuer" le pillage nazi

Un descendant des Rothschild attaque Vienne qu’il accuse de "perpétuer" le pillage nazi

Geoffrey Hoguet, un descendant des Rothschild, a assigné en justice la capitale autrichienne à qui il reproche de s’être approprié des anciens sanatoriums dont ses aïeux avaient été spolié sous le régime nazi.

Un membre de la famille Rothschild attaque en justice la ville autrichienne de Vienne, l'accusant de piller la fondation de la famille juive et de "perpétuer" ainsi les lois nazies, rapporte la presse samedi. Selon le Financial Times, le litige - qui concerne le fonds caritatif qui avait été créé pour fournir de l'aide psychiatrique aux nécessiteux - représente l'une des plus importantes demandes de dédommagement jamais présentées par les descendants des victimes du régime nazi.

Le quotidien autrichien Kurier et le magazine Profil ont également publié des informations sur cette affaire, pour laquelle une audience devant le tribunal de district de Vienne a été fixée au 20 février. Vienne "a agi comme si les décrets de confiscation nazis étaient toujours en vigueur", peut-on lire, selon la presse, dans les documents déposés devant la justice par l'avocat de Geoffrey Hoguet, un descendant du frère cadet de Nathaniel Freiherr von Rothschild.

100 millions d'euros de fonds pour les nécessiteux

Geoffrey Hoguet accuse la ville de s'approprier la fondation en violation de la volonté de son fondateur, toujours selon les documents de la plainte. À sa mort en 1905, ce dernier - membre de la branche autrichienne de la riche famille originaire de Francfort - avait laissé l'équivalent d'environ 100 millions d'euros (110 millions de dollars) pour apporter une aide psychiatrique aux nécessiteux.

La fondation créée en son nom avec ce legs, et...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :