Des rames de métro dans l'océan

New York : des rames de métro dans l'océan

Sur les clichés mise ligne sur le site de Stephen Mallon, on découvre des dizaines de vieilles rames de métro new yorkais stockées en pleine mer avant d'être jetées au fond des eaux. Pendant trois ans, le photographe américain a immortalisé le terminus de ces wagons sur une longue partie de la côte Atlantique, du Delaware à la Caroline du sud.

Attirer des espèces sous-marines

Contrairement aux apparences, ce projet initié en 2008 a des motivations écologiques.Si ces rames de métro atterrissent ici, c'est pour servir d'abri aux poissons dans cette zone composée à 95% de sable et peu attirante pour les espèces sous-marines. Au départ du processus, des colonies de moules et de crevettes doivent se former sur les wagons pour attirer de nouvelles espèces sous-marines comme le bar noir, les tautogas ou encore les flets qui pourraient à leur tour faire venir dauphins et thons dans les environs.

Des clichés frappants

Rassemblés dans une série de photos baptisée « Next Stop, Atlantic », les clichés sont étonnants. Le travail de Stephen Mallon doit être exposé entre le 6 février et le 15 mars aux Kimmel Galleries de l'université de New York.

Les wagons stockés avant d'être jetés à la mer
Les wagons stockés avant d'être jetés à la mer

Un projet vraiment écologique ?

Dès le départ, le projet a suscité les réserves de plusieurs organisations écologistes comme la société américaine du littoral. Cette dernière a notamment dénoncé la présence d’amiante dans les wagons, un danger rapidement écarté par les autorités qui estiment que ce composant nocif pour l’homme n’a aucun effet sur les populations sous-marines.