Royaume-Uni : des parents se battent pour garder en vie leur fils en état de mort cérébrale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La mère d'Archie aurait été contactée par des médecins au Japon et en Turquie (Getty Images) (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La justice a autorisé l'hôpital à arrêter les soins prodigués à cet adolescent, déclaré en état de mort cérébrale. Les parents y sont opposés.

Ses parents ne veulent pas le voir partir. Depuis le mois d'avril, Archie, 12 ans, est plongé dans le coma de sa chambre d'hôpital londonienne. Déclaré en état de mort cérébrale, la justice britannique a autorisé les médecins à le laisser partir et à mettre fin aux soins.

Opposés à cette décision, les parents d'Archie ont déposé un recours auprès de la justice européenne. Ils assurent avoir repéré certains signes de vie chez leur fils comme une pression des doigts ou un mouvement des yeux. "Nous espérons et prions pour que la Cour européenne des droits de l'Homme regarde favorablement notre demande. Jusqu’au bout, nous n’abandonnerons pas Archie", revendique sa mère Hollie Dance. Cette dernière tient le public informé de l'avancée des décisions lors de points réguliers donnés face aux caméras massées devant le Royal London Hospital de Whitechapel. Elle reste toute la journée avec son fils et assure qu'il fait des progrès : "Il prend trois médicaments, il absorbe de la nourriture, il a pris du poids".

Un espoir à l'étranger

L'adolescent est inconscient depuis le 7 avril dernier. Sa mère assure qu'il aurait participé ce jour-là à un défi venu des réseaux sociaux encourageant les jeunes à retenir leur respiration le plus longtemps possible. Jusqu'à l'évanouissement. Fervent catholique, le couple souhaite que la croyance religieuse de leur fils soit également prise en compte dans cette décision d'arrêt des soins. Le juge de la Cour d'appel assure que "son système, ses organes et son cœur sont en train de s’éteindre".

Interrogée par SkyNews, la mère de l'adolescent a raconté que des médecins situés au Japon et en Turquie auraient les moyens de le soigner. Elle aimerait donc trouver une solution pour amener son fils dans l'un de ces pays. De son côté, Alistair Chesser, médecin-chef du Barts Health NHS Trust, souhaite apporter le meilleur soutien possible à la famille dans cette terrible épreuve. Avant d'ajouter : "Conformément aux instructions des tribunaux, nous travaillerons avec la famille pour préparer l’arrêt du traitement, mais nous n’apporterons aucun changement aux soins d’Archie tant que les problèmes juridiques en cours ne seront pas résolus".

VIDÉO - Le prince Harry espère préserver ses enfants des réseaux sociaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles