Des milliers de civils continuent à quitter la Ghouta orientale

Plus de 7.000 civils ont quitté samedi matin les zones rebelles de la Ghouta orientale, près de Damas, a rapporté l'agence Tass, citant les chiffres fournis par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. /Photo prise le 15 mars 2018/REUTERS/Omar Sanadiki

MOSCOU (Reuters) - Plus de 7.000 civils ont quitté samedi matin les zones rebelles de la Ghouta orientale, près de Damas, a rapporté l'agence Tass, citant les chiffres fournis par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon des agences de presse russes, plus de 4.000 personnes ont évacué vendredi matin l'enclave rebelle, après que 12.000 l'ont fait jeudi.

Une porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'Onu (Ocha) en Syrie, Linda Tom, a affirmé pour sa part vendredi que les combats dans la région avaient déplacé entre 12.000 et 16.000 personnes au cours des derniers jours.

Trente personnes qui cherchaient à fuir la Ghouta ont été tués samedi dans un bombardement, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ajoutant qu'une nouvelle vague de 10.000 personnes a quitté l'enclave.

Forte de sa progression ces dernières semaines, l'armée syrienne a dit vendredi qu'elle contrôlait désormais 70% de la Ghouta orientale, réitérant son appel à la population civile d'évacuer les territoires encore occupés par les insurgés.


(Polina Devitt, avec Ellen Francis à Beyrouth, Arthur Connan pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages