Des indépendantistes catalans faciliteront la reconduction de Sanchez

Le parti indépendantiste Gauche républicaine de Catalogne (ERC) s'abstiendra lors du vote d'investiture du chef du gouvernement espagnol, ce qui fait les affaires de Pedro Sanchez, toujours en quête de majorité au Parlement national.

Mardi prochain, ce sera bien l'abstention. Ainsi en a décidé le comité exécutif du mouvement séparatiste lors d'un vote interne. En échange, ERC a obtenu la tenue de négociations entre le gouvernement central et l'exécutif régional.

" La proposition, c'est que 15 jours après la formation du gouvernement de l'Espagne, un processus de négociations sera lancé. Et donc, les accords auxquels aboutiront ces négociations devront être validés par les citoyens de Catalogne lors d'une consultation légale et reconnue qui doit permettre aux gens de prendre position. Que seront ces accords ? Cela dépendra de notre capacité de négociation ", a déclaré Pere Aragonès, porte-parole de l'ERC et vice-président du gouvernement catalan.

L'abstention des 13 députés indépendantistes catalans facilite la tâche du socialiste Pedro Sanchez pour remporter un deuxième vote de confiance au Parlement la semaine prochaine. Lors de ce second tour, seule la majorité simple suffit. Sans l'abstention d'ERC, le Premier ministre n'avait presque aucune chance de l'obtenir.

Le vote d'ERC pourrait donc ouvrir la voie à un gouvernement de coalition entre les socialistes et Podemos de Pablo Iglesias. Le premier du genre depuis la fin de la dictature franquiste en 1975.