Des employés de l'Onu pris en otage dans l'est de la RDC

DAKAR (Reuters) - Une centaine de réfugiés sud-soudanais ont pris en otage 13 membres d'une mission des Nations unies mardi dans l'est de la République démocratique du Congo et réclament d'être transférés dans un pays tiers, a-t-on appris auprès d'un responsable de l'Onu.

Ces réfugiés, qui appartiennent à un groupe d'un demi-millier de Sud-Soudanais, des combattants rebelles pour la plupart, sont regroupés depuis août dernier dans la base de Munigi, près de Goma.

D'après Daniel Ruiz, qui dirige le bureau de l'Onu dans cette ville de l'extrême est de la RDC, ils exigent depuis des mois d'être conduits dans un autre pays, mais aucun Etat ne veut les prendre en charge.

Les Nations unies estiment à près de trois millions le nombre de Sud-Soudanais déplacés par les violences.

(Aaron Ross; Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages