Tous derrière Yannick Jadot

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ses trois adversaires principaux à la primaire intègrent officiellement son équipe de campagne.  

Il n’en manquait pas un à l’appel. A Lyon, à l’occasion des journées parlementaires d’EELV, tous avaient fait le déplacement. Delphine Batho, Eric Piolle, Sandrine Rousseau... Les trois «perdants» de la primaire étaient là pour la photo de famille et affirmer leur soutien à Yannick Jadot, le candidat officiellement désigné. Ils étaient là, comme tous les parlementaires -sénateurs, députés, députés européens- mais aussi des maires, des premiers adjoints, des conseillers… issus d’EELV et des autres mouvements du pôle écologiste -Génération-s, Génération écologie…

Un jour de «mariage», s’est amusé Gregory Doucet, le maire EELV de Lyon filant la métaphore : «Parce que la grande famille écologiste avec les cousins, les cousines, est là. Parce qu’on marie le radicalisme et le pragmatisme, la prudence et l’audace, la transition écologiste et la justice sociale, l'urgence et le besoin de faire adhérer tout le monde tranquillement…» Avant de s’interroger : «Comment on va s’y prendre pour marier les vagues et le vent pour arriver à une marée d’un coefficient inédit?»

A lire :Jadot et Rousseau face au défi du rassemblement

Les uns et les autres ont tenté de trouver une réponse à cette question. Promouvoir l’industrie et notamment les projets «low tech», a assuré Emmanuel Denis, le maire de Tours. «Reconstruire une histoire nouvelle» et faire attention à ceux qui viennent juste parce qu'ils sont attirés par l’espoir d’un maroquin, a enchéri Eric Piolle. «Soulever l’espérance en incarnant dans notre campagne le changement institutionnel que nous voulons mettre en œuvre», a répondu Delphine Batho. «Assumer l’écologie politique et rien que l’écologie politique», a martelé l’eurodéputé David Cormand.

Négociations en coulisses

Il est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles