Publicité

Derrière la visite de Macron en Guyane, la question du très convoité Guyana voisin

Alors que le président français entamait ce lundi 25 mars une visite de deux jours en Guyane, son ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné se déplace au Guyana, pays anglophone voisin. Le chef de la diplomatie française devrait annoncer l'ouverture d'une ambassade à Georgetown, la capitale. Une première sur place pour un pays de l'UE, si on exclut le Royaume-Uni d'avant le Brexit.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Guyana, ce petit pays devenu ces dernières années un géant pétrogazier, attire toutes les convoitises. Et d'abord, celle de son grand voisin, le Venezuela. Son président Nicolas Maduro entend affirmer la souveraineté de son pays sur l'ouest de l'Essequibo, soit les 2/3 du Guyana. Cela ferait tomber dans son escarcelle la manne pétrogazière du pays, des réserves estimées à plus de 11 milliards de barils équivalents pétrole.

À lire aussiGuyane: une visite de terrain au pas de charge pour Emmanuel Macron


Lire la suite sur RFI