"Derrière cette procédure, il y a le souhait que cet homme ne soit pas mort pour rien", affirme Emmanuel Ludot, avocat de la femme qui attaque l'État en justice pour inaction climatique

En juillet dernier, un chauffagiste quinquagénaire fait un malaise sur son lieu de travail. Il décèdera quelques jours plus tard. Les examens concluent que la cause de son arrêt cardiaque est lié à la chaleur extrême. Sa femme met en cause l'État.