Derrière l'image : l'histoire de Rudy, un petit garçon autiste, et de Ian Shelley, un joggeur empathique

Captivés l’un par l’autre, allongés sur le bitume, un joggeur, Ian Shelley, et Rudy, un petit garçon autiste, se regardent les yeux dans les yeux. Le cliché, immortalisé en Angleterre il y a une semaine, par la mère du petit garçon, le cliché a ému le monde entier. Et l'histoire est toute aussi belle. Après une promenade à la mer, le garçonnet supporte mal de devoir rentrer. Il fait alors une crise d'angoisse et s'écroule. Un joggeur bienveillant Sa mère, Nathalie Fernando, le confirme : "Il peut devenir agressif dans cette situation. Il ne se maîtrise plus. Quelques personnes passaient à côté de nous, en nous jugeant du regard, en nous dévisageant. Et tout à coup, sortant de nulle part, ce joggeur est arrivé et s’est arrêté." Ian, baskets aux pieds, trouve la parfaite attitude pour calmer l’enfant. En effet, sa propre fille a souffert d’anorexie. L’homme raconte avoir appris à partager son empathie avec les enfants. "J’ai commencé à regarder Rudy et j’ai remarqué qu’il se sentait à l’aise en ma présence. Je me suis dit : ‘Allez, je m’allonge avec lui’, j’ai vu qu’il allait mieux, qu’il m’accueillait dans son monde", témoigne le sportif. Un acte qui a beaucoup touché Nathalie Fernando.