Derrière les blocages en Guadeloupe et Martinique, la colère contre la vie chère

·1 min de lecture

Après la Guadeloupe, un couvre-feu est en vigueur en Martinique depuis jeudi 25 novembre, entre 19h et 5h du matin. Les deux départements connaissent une vague de protestation contre la vaccination obligatoire des personnels soignants. Une mobilisation qui se traduit par des blocages et parfois des violences. Mais cette colère s'explique aussi par des raisons socio-économiques beaucoup plus profondes : chômage de masse, inflation et vie chère. Décryptage.


Lire la suite

Lire aussi:
Martinique : multiplication des barrages au troisième jour de grève générale
Défiance envers l'État, pauvreté, hôpital en détresse... Les origines de la colère en Guadeloupe
Antilles : la Martinique et la Guadeloupe s'enfoncent dans la crise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles