Les derniers modèles climatiques sont plus incertains et c’est la faute aux nuages

Nathalie Mayer, Journaliste

Avec les années qui passent, les chercheurs tentent d’affiner leurs modèles climatiques. Et certaines des mises à jour les plus récentes de ces modèles montrent une sensibilité plus élevée qu’on le pensait au dioxyde de carbone (CO2). Comprenez qu’à partir d’une concentration donnée de CO2 dans l’atmosphère, ces nouvelles versions prévoient — pour la plupart parce que certaines entrevoient l’inverse — un réchauffement climatique plus important que les modèles plus anciens. Un réchauffement compris entre +1,8 °C et +5,6 °C pour les nouvelles versions contre un réchauffement de +1,5 °C à +4,5 °C pour les plus anciens au moment où le système climatique retrouve son équilibre après doublement des niveaux de CO2 — c’est ce que les chercheurs appellent la sensibilité climatique à l’équilibre (ECS).

Des chercheurs du Centre national pour la recherche atmosphérique (NCAR - États-Unis) ont examiné près de 40 de ces modèles. Leur objectif : comprendre pourquoi une telle augmentation de sensibilité. « Les rétroactions des nuages en général, et l’interaction entre les nuages et les particules minuscules appelées aérosols en particulier, semblent jouer un rôle », raconte Gerald Meehl, chercheur, dans un communiqué du NCAR.

Les processus qui gouvernent la formation et l’évolution des nuages ont en effet historiquement été difficiles à simuler de manière précise. Aujourd’hui, de nombreux modèles inclus des représentations assez complexes de ces phénomènes. Des représentations qui semblent plus conformes à la réalité.

Même si certains modèles récents prévoient une sensibilité climatique plus faible que les modèles plus anciens, les chercheurs appellent, compte tenu de leur niveau d’incertitude, à appuyer les politiques de réductions des émissions de gaz à effet de serre plutôt sur les plus pessimistes. © designeo, Adobe Stock

Nuages et réchauffement climatique, une relation complexe

Mais rappelons que la relation nuage/réchauffement climatique est compliquée. En certains endroits,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura