Le Dernier Samouraï sur OCS Max : quand Tom Cruise a failli perdre la tête...

La rédaction

De Edward Zwick avec Tom Cruise, Billy Connolly, Tony Goldwyn

En 1876, le capitaine Nathan Algren vit avec les souvenirs des batailles sanglantes menées contre les Sioux. Fort de son expérience au combat, il devient conseiller militaire pour le compte de l'empereur japonais soucieux d'ouvrir son pays aux traditions et au commerce occidentaux et d'éradiquer l'ancienne caste guerrière des samouraïs. Mais ceux-ci influent sur le capitaine Algren, qui se trouve bientôt pris entre deux feux, au coeur d'une confrontation entre deux époques et deux mondes avec, pour le guider, son sens de l'honneur.


1. Entre fiction et réalité

Le Dernier Samouraï met en scène un véritable événement historique : la dernière grande révolte de l'ordre des samouraïs, qui finit par disparaître à l'issue du conflit. Le personnage incarné par Tom Cruise est quant à lui partiellement fictif et s'inspire très librement de l'ouvrage La Noblesse de l'échec d'Ivan Morris, centré sur le destin de Saigo Takamori, resté célèbre pour sa rébellion contre un gouvernement japonais qu'il avait aidé à mettre en place.

2. Tom Quasi-Sans-Tête

Tom Cruise a manqué d'être décapité lors d'une scène de combat. Assis sur un cheval mécanique, il devait éviter un violent coup d'épée lancé par son assaillant grâce à un mécanisme lui permettant de basculer en arrière. Après quelques prises, le mécanisme s'est bloqué, laissant l'acteur à la merci de la lame. Le cascadeur japonais Hiroyuki Sanada est parvenu à arrêter la lame à quelques centimètres du cou de la star. Juste à temps...

3. Un entraînement de samouraï

Pour camper son personnage de guerrier, Tom Cruise s'est entraîné près d'une année, à raison de sept heures par jour, à la musculation, aux assouplissements ainsi qu'aux arts martiaux, au kendo et au maniement des armes. Au final, l'acteur, désormais capable de manier deux épées simultanément, aura gagné 12 kilos de muscles. Durant le tournage, il s'imposait de se rendre sur le plateau quelques heures avant l'arrivée de l'équipe pour s'échauffer.


4. Tom Cruise bénévole... ou presque

Tom Cruise n'a pas perçu de salaire sur le film. Producteur, il a toutefois touché une part conséquente des recettes générées par le film. Une décision parfois risquée, mais qui rapporte souvent (beaucoup) plus en cas de succès. Le Dernier samouraï marque d'ailleurs la huitième production de Tom Cruise en collaboration avec sa partenaire Paula Wagnervia leur société ". À l'époque, ils ont déjà produit ensemble Mission : impossibleMission : impossible 2Les AutresVanilla sky ou encore Narc.

5. La révélation Ken Watanabe

Star au Japon et héros de nombreux films et séries sur les samouraïs, Ken Watanabe tourne pour la première fois en anglais avec Le Dernier samouraï. Considéré comme une sorte de "Robert De Niro nippon" par Tom Cruise, il a véritablement impressionné l'acteur et l'équipe du film par sa gravité et son incarnation de la dignité et de l'esprit des samouraïs. Il est d'ailleurs crédité en première position dans les crédits du film. Depuis, on a pu le voir dans Batman Begins et Inception de Christopher Nolan, le diptyque Mémoires de nos pères/Lettres d'Iwo Jima de Clint Eastwood, Godzilla...

Voir toutes les anecdotes du Dernier Samouraï

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages