Le dernier-né des grands pandas à Taïwan s'offre sa première sortie médiatique

·1 min de lecture

Le second panda géant né en captivité à Taïwan est apparu, lundi, devant les caméras pour ses six mois, grimpant les assemblages de bois du zoo de Taipei. Les parents, Yuan Yuan et Tuan Tuan, avaient été offerts par la Chine en 2008.

Pour l'anniversaire de ses six mois, Yuan Bao, le second panda géant né en captivité à Taïwan, a été présenté, lundi 28 décembre, à quelque 150 journalistes et autres invités au zoo de Taipei, alors qu'il évoluait aux côtés de sa mère.

Il a "bien grandi", a assuré le maire de la capitale Taipei, Ko Wen-je. La jeune animal, conçue par insémination artificielle, pesait 186 grammes à la naissance, et pèse désormais 13 kg. Le zoo de Taïwan a vu de nombreuses naissances cette année, avec celle d'un gorille, d'un koala, d'un tapir et d'un pangolin.

La diplomatie du panda

Les parents de ce jeune panda, Yuan Yuan et Tuan Tuan, avaient été offerts par la Chine à Taïwan, en 2008, pour symboliser l'amélioration des relations entre les deux pays. La Chine, qui utilise sa "diplomatie du panda", a pour habitude de prêter les siens aux zoos étrangers, mais avait donné ce couple, dont les noms combinés signifient "réunion", ou "unité".

L'île et le continent sont gouvernés séparément depuis 1949, mais le régime communiste revendique sa souveraineté sur Taïwan.

La mère, Yuan Yuan, avait déjà donné naissance à une femelle, Yuan Zai, en 2013, ce qui était alors la première naissance de panda à Taïwan. Depuis, la famille de pandas est l'attraction centrale du zoo. Selon le WWF, à peine plus de 1 800 grands pandas vivent encore dans la nature.

Avec AFP