Qui est le dernier militaire américain à avoir quitté l'Afghanistan?

·3 min de lecture

INTERNATIONAL - Vingt ans après le début de la guerre menée par les États-Unis en Afghanistan, le dernier militaire américain a quitté le pays dans la nuit de lundi à mardi 31 août, immortalisé par les caméras.

Le cliché aux tons verdâtres diffusé par le département d’État américain montre le major général de la 82e division de l’armée de terre américaine Chris Donahue. L’arme à la main, le militaire s’apprête à embarquer à bord d’un avion de l’US Air Force. En arrière-plan de la photo prise de nuit, on distingue l’aéroport de Kaboul désormais laissé sous contrôle des talibans.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon les médias américains, Chris Donahue était arrivé en Afghanistan au cours du mois d’août pour aider à sécuriser l’aéroport et les évacuations. Il compte à son actif plus de 17 déploiements sur des opérations extérieures américaines, en Afghanistan, en Irak ou encore en Syrie.

Avant d’être renvoyé à Kaboul, Chris Donahue avait également servi en tant que commandant de la force opérationnelle interarmées d’Opérations spéciales en Afghanistan.

En même temps que le militaire, l’ambassadeur américain Ross Wilson a lui été le dernier civil à embarquer.

775.000 militaires américains en 20 ans d’Afghanistan

Cette image marque la fin de la plus longue guerre jamais menée par les États-Unis, pour un résultat qui interroge. Après la mort d’Oussama Ben Laden en 2011, Washington avait fait le choix de rester sur place arguant entre autres de la nécessité de former une armée afghane pour résister aux talibans après leur retrait.

Mais 20 ans après, la reconquête inexorables des talibans, leur prise réussie de Kaboul et la chute immédiate du gouvernement afghan font douter de l’intérêt d’une guerre à laquelle ont participé plus de 775.000 militaires américains. Selon une étude de la Brown University, le conflit a causé la mort de quelque 2500 Américains, et la facture s’élève à 2.313 milliards de dollars.

Outre le raté in fine de l’opération, l’administration Biden est aussi critiquée pour avoir laissé derrière elle entre 100 et 200 Américains, selon les déclarations du chef de la diplomatie Antony Blinken. Washington a assuré que le pays continuera à “aider” tous les Américains qui veulent quitter l’Afghanistan mais l’opposition républicaine a immédiatement accusé le président démocrate d’avoir abandonné “des Américains à la merci de terroristes”. Joe Biden doit prendre la parole ce mardi pour faire le point sur la situation.

Alors que les derniers soldats américains disparaissaient, les talibans se sont eux félicités d’une “victoire” qui doit aussi servir de “leçon pour d’autres envahisseurs”. Une vidéo capturée par un correspondant du Los Angeles Times montre d’ailleurs des militaires prendre possession des hangars de l’aéroport vides de troupes américaines.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans la matinée, les islamistes avaient enlevé tous les barrages menant à l’aéroport sauf un. Ils héritent cependant d’un bâtiment en très mauvais état et avec vide de ressources, les Américains ayant détruit ou mis hors d’usage avant leur départ le matériel militaire qui devait à l’origine être laissé à l’armée afghane.

Les talibans sont désormais responsables de la sécurité à l’aéroport de Kaboul, une question-clé pour les pays occidentaux qui souhaitent poursuivre les évacuations.

À voir également sur Le HuffPost: La journaliste qui avait interviewé le porte-parole des Talibans fuit l’Afghanistan

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles