Dernier jour des vastes manœuvres militaires chinoises autour de Taïwan

© PLA EASTERN THEATER COMMAND/ESN / AFPTV / AFP

Après la venue de Nancy Pelosi cette semaine à Taïwan, la Chine a bouclé ce dimanche ses plus grandes manœuvres militaires jamais menées autour de l'île. Une réaction de colère suite à la visite de la présidente américaine de la Chambre des représentants, qui a fait plonger les relations sino-américaines au plus bas.

La Chine bouclait dimanche ses plus grandes manœuvres militaires jamais menées autour de Taïwan, une réaction de colère à la visite sur l'île de la présidente américaine de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, qui a fait plonger les relations entre Pékin et Washington au plus bas depuis des années. Numéro trois des États-Unis, Nancy Pelosi a déclenché la fureur de la Chine avec sa visite mardi et mercredi, la plus importante d'un élu américain à Taïwan en 25 ans. Pékin, qui considère l'île comme l'une de ses provinces, a réagi en suspendant une série de discussions et coopérations bilatérales sino-américaines, notamment sur le changement climatique et la défense.

L'armée chinoise a aussi lancé les plus importants exercices militaires de son histoire, envoyant avions de chasse, navires de guerre et missiles balistiques dans ce que les analystes considèrent comme une simulation de blocus et d'invasion de Taïwan. Dimanche, elle a mené "des exercices pratiques conjoints en mer et dans l'espace aérien entourant l'île de Taïwan, comme prévu", a indiqué le commandement Est de l'armée chinoise, qui chapeaute l'espace maritime oriental du pays - et donc Taïwan.

Nouveaux exercices

Ces exercices visaient à "tester la puissance de feu conjointe sur le terrain et les capacités de frappe aérienne à longue portée", a-t-il ajouté. Le ministère taïwanais de la Défense a confirmé que la Chine avait déployé "des avions, des navires et des drones" autour du détroit, "pour simuler des...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Taïwan : pourquoi cette escalade ?