Le dernier Houellebecq gratuit sur le Net

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il faut toujours qu'un scandale entoure la sortie d'un Houellebecq. Dernier en date, la mise en ligne de l'intégralité du texte goncourisé de l'auteur, sans l'autorisation de celui-ci. Sur le blog de Florent Gallaire, juriste inconnu de 25 printemps, on trouve La carte et le territoire consultable et téléchargeable en PDF, gratuitement et sans restriction. Du piratage ? Pas si l'on en croit les arguments du blogueur. Celui-ci défend que le roman est une "oeuvre littéraire libre", parce que sous licence Creative Commons by-sa (paternité-partage des conditions initiales à l'identique). Flammarion ne l'entend évidemment pas de cette oreille et prépare l'assignation de Gallaire devant les tribunaux. Pour comprendre ce charabia juridique et la bataille qui s'engage, il faut se souvenir du premier acte, en septembre. À la sortie du roman, montée au créneau et cris d'orfraie : Michel Houellebecq serait un plagiaire puisque l'on trouve dans son livre des citations extraites d'articles de Wikipédia. Ni l'auteur ni son éditeur ne le nient, les digressions sur la mouche domestique, la ville de Beauvais et Frédéric Nihous empruntent largement, parfois mot pour mot, aux articles de l'encyclopédie en ligne. Seulement voilà, Wikipédia est une encyclopédie libre, écrite par des contributeurs bénévoles. Autrement dit, elle n'est pas protégée par copyright. Or, du point de vue juridique et en matière de propriété intellectuelle, s'il n'y a pas de propriétaire, il n'y a pas de plaignant, donc pas de procès. On pourra objecter que Houellebecq aurait dû utiliser des guillemets et insister sur ses sources - même si, à plusieurs reprises, l'écrivain évoque l'encyclopédie libre Wikipédia. Il n'empêche qu'excepté l'inélégance du procédé, l'affaire s'arrête là. Une analyse juridique farfelue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles