"Dernier Espoir" : une association pro laïcité harcelée et menacée

·1 min de lecture

Une jeune association laïque est victime de harcèlement et de menaces sur Internet. Baptisée Dernier Espoir, elle a notamment organisé un concours de caricature fin octobre 2020 et défendu publiquement Mila. L'organisation a également publié une tribune dans "Marianne" pour défendre la jeune femme.

" J'ai envie de lui arracher la tête ", " grosse dinde ", " nique ta mère "… Voici les messages reçus par l'association pro-laïcité " Dernier Espoir ", le dimanche 14 mars 2021. En cause, une vidéo dans laquelle Floriane Gouget, vice-présidente, prend la défense de la jeune Mila, elle-même cyber harcelée, après la suspension de son compte par Twitter le même jour.Nous réagissons suite à la suspension du compte Twitter de notre camarade #Mila.Nous trouvons la censure de #Mila inacceptable."Les victimes de harcèlement sont bannis quand les harceleurs restent impunis!"Nous n’avons pas peur! @ZinebElRhazoui @marika_charlie @CarolineFourest pic.twitter.com/KpDyOqz2hJ— Dernier Espoir (@espoir_dernier) March 14, 2021 Floriane vient d'ailleurs, ce vendredi 26 mars, de subir la même mésaventure d'après une information du Point. Dans une capture d'écran publiée par le compte de l'association, Twitter évoque une infraction aux règles relatives à " l'image haineuse ". Sur sa photo de profil, Floriane tenait la une de Charlie Hebdo " Tout ça pour ça " qui compile les caricatures qui ont déclenché les foudres des islamistes. " Ce qui me révolte c'est qu'au final, Twitter me...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record