Dernières évacuations en Afghanistan : Macron plaide pour une zone protégée dans Kaboul

·1 min de lecture

La France et le Royaume-Uni vont plaider lundi à l'ONU pour la création à Kaboul d'une "safe zone", une zone protégée qui permettra la poursuite des opérations humanitaires, a déclaré Emmanuel Macron au Journal du Dimanche, un projet qu'il a jugé "totalement réalisable". Alors que les cinq membres permanents du Conseil de sécurité doivent se réunir lundi au sujet de la crise afghane, Londres et Paris élaborent un "projet de résolution" qui "vise à définir, sous contrôle onusien, une 'safe zone' à Kaboul qui permette de continuer les opérations humanitaires", a indiqué le président français.

Permettre "à la communauté internationale de maintenir une pression sur les talibans"

"Je pense que ce projet est totalement réalisable. J'ai bon espoir qu'il puisse trouver une issue favorable, je ne vois pas qui pourrait s'opposer à la sécurisation des projets humanitaires", a-t-il précisé devant la presse en marge d'un déplacement dimanche à Mossoul, dans le nord de l'Irak. "C'est très important. Cela donnerait un cadre des Nations unies pour agir dans l'urgence, et cela permettra surtout de mettre chacun devant ses responsabilités et à la communauté internationale de maintenir une pression sur les talibans", avait-il ajouté dans le Journal du Dimanche.

>> LIRE AUSSIComment Emmanuel Macron veut essayer d’évacuer les Afghans toujours en danger

Entamées il y a deux semaines avec la prise de Kaboul, les opérations d'évacuation des Afghans fuyant le régime taliban touchent à leur f...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles