"La dernière grasse mat": dans les premiers pas à l'Assemblée du député Louis Boyard, 21 ans

Louis Boyard, 21 ans, devant l'Assemblée nationale, le 21 juin 2022. - JULIEN DE ROSA / AFP
Louis Boyard, 21 ans, devant l'Assemblée nationale, le 21 juin 2022. - JULIEN DE ROSA / AFP

"Je me suis permis la dernière grasse mat' des cinq prochaines années hier". Ce mardi matin, Louis Boyard se rend à l'Assemblée nationale pour, entre autres, récupérer son écharpe de député.

Lors du second tour des élections législatives, Louis Boyard, 21 ans, est devenu l'un des plus jeunes députés de l'histoire de la Ve République, sous l'étiquette de la Nupes, en battant le candidat de la majorité présidentielle dans la 3e circonscription du Val-de-Marne.

"Hâte d'y entrer et d'essayer de faire bouger le pays"

C'est ainsi que commencent cinq années de travail au palais Bourbon. Un passage d'étudiant en droit à député qui ne semble pas faire peur à Louis Boyard. "On sait pourquoi on est là, parce qu'on a des combats à mener donc j'ai plutôt hâte d'y entrer et d'essayer de faire bouger le pays", confie-t-il au micro de BFMTV ce mardi matin depuis son taxi qui l'emmène devant l'Assemblée nationale.

Sur les marches de la cour intérieure du palais Bourbon, le jeune député a pu participer à la "photo de famille" des députés de la France insoumise, avant de participer ensuite à une conférence de presse puis à une réunion du groupe LFI.

Un agenda chargé qui a de quoi dérouter. Louis Boyard pensait ainsi que la fête pour célébrer sa victoire ce dimanche soir "serait plus longue" mais elle s'est terminée à minuit et demi car le nouveau député avait déjà un rendez-vous, explique-t-il à BFMTV.

Se faire "porte-parole" des revendications de la jeunesse

Dans cet hémicycle renouvelé, l'âge moyen des députés est de 49 ans. Plus du double de son âge donc, mais Louis Boyard ne semble pas impressionné.

"On a été préparés pour ça", affirme-t-il. Pas d'appréhension donc mais "l'envie de porter les revendications de la jeunesse, ce [qu'il a] toujours fait depuis 4 ans", poursuit-il.

Louis Boyard s'est fait connaître à travers le syndicalisme lycéen, dénonçant notamment la présence d'amiante dans son lycée du Val-de-Marne ou encore luttant contre le système Parcoursup. En outre, il a présidé pendant plus d'un an l'Union nationale des lycéens (UNL).

"La jeunesse a des aspirations très hautes mais qui sont peu portées aujourd'hui à l'Assemblée nationale et je vais essayer de m'en faire le porte-parole", déclare celui qui dénonce une "rupture générationnelle" notamment sur des thèmes comme le climat, le racisme, l'égalité femmes-hommes ou les questions sociales.

Pour conclure, Louis Boyard promet de "tout faire" pour ne pas tomber dans la langue de bois, une habitude souvent reprochée aux élus.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles