Dernière émission des Z'amours sur France 2 : pourquoi l'émission est devenue culte !

·1 min de lecture

Diffusés depuis le 20 février 1995, Les Z'amours s'apprêtent à tirer leur révérence aujourd'hui. Pour cette dernière, Bruno Guillon a déjà prévenu que l'émotion serait au rendez-vous. "Préparez vos mouchoirs", a-t-il indiqué sur ses réseaux sociaux. Le dernier animateur en date avait su apporter un souffle nouveau, après le licenciement de son prédécesseur Tex, en 2018 (qui donne de ses nouvelles ici). Auparavant, le rendez-vous, adapté d'un format américain (The Newlywed Game), avait été présenté par Jean-Luc Reichmann, jusqu'en 2000, avant son départ pour TF1. Le jeu de France 2 avait par ailleurs eu une première vie, entre 1987 et 1992, sous le nom des Mariés de l'A2. À l’époque, Patrice Laffont et Georges Beller avaient été aux commandes de cette première mouture… sur Antenne 2 !

À l'heure où l'émission s'arrête, donc, et si l'on devait ne retenir qu'un geste emblématique de ce jeu télé, ce serait sans doute le fameux coup de pancarte que les candidats se prenaient sur la tête quand une de leurs réponses ne correspondait pas à celle de leurs conjoints (ces pancartes étaient d'ailleurs conservées par les participants après leur passage dans l'émission) ! On ne compte plus également le nombre de demandes en mariages survenues sur le plateau, ou encore les annonces de grossesse… Et il y a aussi toutes ces séquences, aussi hilarantes que gênantes, au cours desquelles les tandems révélaient, parfois sans aucune pudeur, une part de leur intimité. Sans oublier les règlements de comptes (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Fin des Z'amours : le touchant message de Laurence Boccolini à Bruno Guillon avant la dernière du jeu sur France 2
Enquête exclusive (M6) : les images chocs des habitants de Kaboul qui défient les Talibans dans la rue
"Croyez-moi, j'en ai gros sur le cœur…" : Laurent Cabrol, très ému, fait ses adieux aux auditeurs d'Europe 1
À la demande : les 5 meilleures émissions de divertissement à voir sur les plateformes
Exclu. Thomas Sotto sur son duo avec Julia Vignali dans Télématin : "Il n'y aura pas un "monsieur" journaliste et une "madame" animatrice "

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles