Depuis vingt ans, l’artiste mosaïste Toone Nicol donne de la couleur aux pierres tombales

Dans son atelier de Gouvieux dans l’Oise, Toone Nicol s’attèle à sa dernière création : une mosaïque représentant un bel oiseau bleu qui viendra orner la tombe d’un défunt. Depuis vingt ans l’artiste fait entrer l’art dans les cimetières en habillant stèles et pierres tombales de ces œuvres colorées et poétiques qui en disent long sur la personne décédée. Un travail réalisé après de longues discussions avec les familles afin de faire ressortir la personnalité du défunt, ses passions, mais aussi les souvenirs en commun. Une façon pour l’artiste d’accompagner le deuil : “Une fois le travail posé au cimetière, il y a comme une étape du deuil franchie, un apaisement. Mon travail est un accompagnement, c’est comme si on continuait à faire vivre la personne, et j’adore cette dimension-là”.Créations durables Grès cérame, pâtes de verre, émaux de Briare, les matériaux utilisés par Toone Nicol pour réaliser ses œuvres funéraires sont inaltérables et résistent aux intempéries. Dans le cimetière d’Andilly dans le Val-d'Oise, la tombe du petit Louis ne passe pas inaperçue. Ses parents ont fait appel à l’artiste pour habiller la pierre d’une œuvre représentant la personnalité de leur fils disparu trop tôt. Une œuvre évidemment qui explose de couleurs.Cette mosaïque est vraiment une œuvre d’art pour nous. C’est le reflet de sa personnalité, de son âme. Frédéric Papa de Louis