"Depuis le temps que j’attends" : les premiers soignants reçoivent le vaccin AstraZeneca

·1 min de lecture

Très attendu, le vaccin AstraZeneca commence à être réparti dans les différents hôpitaux. Une nouvelle étape s’ouvre donc dans la lutte contre le Covid-19, avec le début de la vaccination du personnel soignant de moins de 65 ans. En effet, ce vaccin n'est pas recommandé pour les personnes plus âgées. À l’hôpital Foch de Suresnes, en région parisienne, son arrivée suscite beaucoup d’espoir parmi les personnels. "Je suis très content. Depuis le temps que je l’attends...", lâche François au micro d’Europe 1, visiblement soulagé.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 8 février

Ce radiologue de 56 ans côtoie des patient Covid presque tous les jours et cherchait à se faire vacciner depuis un mois. "On sent un changement de rythme. Je pense effectivement qu’avec le vaccin AstraZeneca, ça va beaucoup plus vite que les semaines précédentes." A l’hôpital, les doses ont été préparées en avance pour garder la cadence : un soignant était vacciné toutes les cinq minutes ce lundi après-midi.

"Si je peux déjà éliminer le Covid basique..."

Hors micro, certains se questionnent sur le choix d’AstraZeneca, dont l’efficacité est plus faible que celle du vaccin Pfizer, notamment face aux variants du coronavirus. Mais au vu de la situation sanitaire, toute protection, même moyenne, est bonne à prendre. "Je suis déjà ravie d’avoir accès à la vaccination AstraZeneca", affirme une soignante. "Si je peux éliminer le Covid basique, et que je n’ai plus qu’à faire att...


Lire la suite sur Europe1