Depuis quand est-on français ?

Depuis peu de temps, au regard de l’Histoire. En effet, la notion d’identité française est très récente. Nos fameux ancêtres les Gaulois n’étaient en réalité que des tribus différentes éparpillées sur un territoire aux frontières mouvantes, sans aucune conscience nationale. Dans la société féodale du Moyen Âge, la notion d’appartenance à un pays n’a pas plus de réalité ; le nom de royaume de France (regnum Franciae) n’apparaît d’ailleurs dans les textes que vers le XIIIe siècle.

Envie d’enrichir votre culture générale ? Pour quelques euros par mois, offrez-vous un abonnement au Ça m’intéresse papier et recevez tous les mois votre magazine dans votre boîte aux lettres ! Vite, c’est par ici.

À l’époque, le roi de France considère que tous les habitants des régions qu’il administre et conquiert sont ses sujets, mais sans qu’il y ait un sentiment d’appartenance nationale ; le pays, à l’époque, correspond plutôt au terroir dans lequel on vit. « Certains historiens médiévistes ont parlé de l’émergence d’un sentiment national lors de la guerre de Cent Ans contre les Anglais au XIVe siècle, mais cela ne concerne qu’une infime frange de la société qui rayonne autour du Bassin parisien, loin des frontières actuelles, et ne pénètre nullement le monde rural », explique Christophe Charle, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Panthéon-Sorbonne. Sans compter que de nombreuses régions, comme l’Alsace ou les régions méridionales, ne font pas partie du royaume de France. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Manipulations, erreurs, interprétations… Quand l'Histoire s'arrange avec la vérité
Depuis quand les mathématiques sont-elles enseignées ?
Quel est le peuple le plus ancien du monde ?
Peut-on apprendre à déchiffrer les hiéroglyphes ?
Quand les Incas ont-ils disparu ?