Depuis plus de 15 ans, il paie les impôts d’un homonyme

·1 min de lecture

C’est un inconvénient surprenant au fait d’avoir un nom de famille très répandu. Francis Lopez, 83 ans et domicilié à Montpellier (Hérault), vit une mésaventure pour le moins insolite. Son homonymie avec un autre Français est en cause. En effet, comme le rapportent nos confrères de RMC, depuis 2006, cet octogénaire paie les impôts d’un autre homme avec qui il partage son patronyme. Comment est-ce possible ? Chaque année, l’organisme de retraite complémentaire AG2R se trompe d’interlocuteur.

Ces deux Francis Lopez n’ont pas seulement le même prénom : "On s’appelle Francis Lopez, tous deux nés à Oran, le 6 octobre 1938", explique celui que RMC a choisi d’appeler "Francis numéro 1", pour des raisons de simplicité. "On a le même numéro de sécurité sociale, sauf les trois derniers chiffres", poursuit l’homme qui explique avoir "commencé à avoir des problèmes en 2006". "C’est moi qui paie ses impôts", résume-t-il tout simplement.

>> A lire aussi - Voici comment moduler votre taux de prélèvement à la source

Pendant longtemps, le problème ne s’est pas vraiment posé concrètement pour "Francis numéro 1". En effet, il déduisait les sommes versées à "Francis numéro 2" du total de ses revenus. Mais c’est le prélèvement à la source qui a tout chamboulé. Depuis, explique l’intéressé, AG2R "fait la sourde oreille", s'agace Francis Lopez. Et ce dernier craint, si l’organisme "ne tranche pas" cette affaire, que pour les années à venir, les impôts de "Francis numéro 2" continuent d’être prélevés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pass sanitaire pourrait rester en vigueur au-delà du 15 novembre, annonce Olivier Véran
Face à l’espionnage économique de la Chine, Taïwan contre-attaque !
L’incroyable cadeau reçu par la fille de Kylie Jenner et Travis Scott
Pass sanitaire, capteurs de CO2... comment se déroulera la rentrée des classes
Covid-19 : record de morts en Polynésie française, taux d'incidence très élevé !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles