Depardieu et Pierre Richard à nouveau réunis, 40 ans après « La Chèvre »

Par Marc Fourny
Gérard Depardieu et Pierre Richard

Le duo improbable qui avait déridé la France des années 1980 revient à l'affiche. Les deux compères ont partagé leur complicité sur Twitter.


Depardieu et Pierre Richard, le retour. Quarante ans après La Chèvre, Les Compères et Les Fugitifs, les fameuses comédies de Francis Veber qui avaient fait exploser le box-office, le duo culte revient dans Umami no tabi, un film franco-japonais attendu pour l'an prochain. Et les deux acteurs sont manifestement heureux de se retrouver : Pierre Richard, 85 ans, a posté une photo des coulisses, ou on les voit avachis sur un canapé, comme deux copains qui se seraient quittés la veille, avec une seule légende : « Amis pour la vie, amis pour le vin ! »


Nul ne sait si la photo a été prise à l'heure d'une digestion bienvenue, mais le film de ces retrouvailles tourne autour du milieu de la gastronomie : Pierre Richard y incarne un ostréiculteur, meilleur ami de Gérard Depardieu, un grand chef étoilé que son épouse (Sandrine Bonnaire) quitte le soir où un critique culinaire lui remet sa 3e étoile (Antoine Duléry)… Sonné, choqué, victime d'un infarctus, le chef hyperactif retrouvera le chemin du salut au Japon, notamment en découvrant les secrets de l'umami, connu pour être la cinquième saveur du palais. Interrompu pour cause de coronavirus, le film du réalisateur Slony Sow a pris ses quartiers dans la région de Saumur et pourrait sortir lors du prochain Festival de Cannes.

Lire aussi Confinement : Gérard Depardieu « assez remonté contre Emmanuel Macron »

Entre Pierre Richard et Depardieu, c'est l'histoire d'un long compagnonnage. Tous deux ont une belle estime l'un pour l'autre, Pierre Richard toujours bluffé par le jeu et la personnalité hors norme de son cadet, Depardieu appréciant chez lui son sens inné du comique, toujours empreint d'une fragilité et d'une poésie tirées de l'enfance. Un duo qui fit des étincelles au début des années 1980. « On a fait trois films, mais, si Veber (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

C’est enfin officiel, le Festival de Cannes n’aura pas lieu
Netflix attaqué en justice pour son Sherlock Holmes trop sympathique
Hollywood : le producteur Steve Bing fait une chute mortelle du 27e étage
Recevez la newsletter Le Point.fr