Depardieu, Delon, Chirac, Macron, Drucker, d'Ormesson… Les "monstres" d’Anne Fulda

·1 min de lecture

La journaliste du Figaro Anne Fulda dresse les portraits de personnalités. Autant de « fauves » incontournables dans leur domaine de compétence. Une ménagerie à découvrir dans « Mes très chers monstres » (Ed, L’Observatoire).

Ils sont pêle-mêle beaux ou laids ; grands ou petits ; virevoltants ou charmants. Ces « fauves », qu'ils soient acteurs, hommes ou femmes politiques, chanteurs, avocats ou philosophes, la journaliste Anne Fulda les aime et les domptent depuis trente ans. Son livre forme une belle et éclectique ménagerie de monstres sacrés dans leur domaine de compétence.

Avec sa plume précise et sa lecture psychologique quasi-chirurgicale, la consoeur du Figaro dresse des portraits tout en subtilité. Au fil des pages, l'auteure en profite pour se livrer un peu par petites touches. Celle qui a couvert les mandats de Jacques Chirac admet un petit « faible » pour Alain Juppé le mal-aimé de la politique. A la lire, on sent de la tendresse pour Gérard Depardieu, du respect pour Jean d’Ormesson (le « héros" de sa mère), de l'admiration pour son « modèle » Catherine Nay, de la fierté à rencontrer Alain Delon (le « héros" de son père) et du plaisir à interviewer Michel Drucker (le « préféré" de ses grands-parents venus de Roumanie).

Anne Fulda avait déjà livré un essai de belle facture et sans complaisance consacré au futur président ("Macron, un jeu homme si parfait", ed. Plon) publiée juste avant son élection. Dans son nouveau livre, elle poursuit son observation de celui qui est aujourd'hui au pouvoir. Son constat sonne comme un avertissement avant la prochaine présidentielle: « Rarement un président aura été aussi clivant. »

« MES TRÈS CHERS MONSTRES », D’ANNE FULDA, ÉD. DE L’OBSERVATOIRE

SC_Mes_tres_chers_monstr
SC_Mes_tres_chers_monstr


Lire la suite sur Paris Match