Denis Christel Sassou Nguesso soupçonné de blanchiment d'argent en France, selon Mediapart

C'est un nouveau rebondissement dans l’affaire dite « des biens mal acquis ». Selon Mediapart, le fils du président du Congo-Brazzaville est soupçonné par la justice française d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France. Le site d’information français dit avoir eu accès à une ordonnance de saisie immobilière, datée du 20 juin, qui détaille des années d’enquête sur le train de vie de Denis Christel Sassou Nguesso en France.

Selon Mediapart, la justice française est passée à l’attaque fin juin et a saisi un hôtel particulier, dans la banlieue huppée de Paris, suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso.

Selon le site d’information, qui s’appuie sur une ordonnance pénale, la justice française estime avoir réuni suffisamment d’éléments démontrant que le fils du président congolais est bien le propriétaire de cet hôtel particulier à Neuilly.

Hôtel qui aujourd’hui est occupé par Denis Christel Sassou Nguesso et sa famille selon le rapport d’enquête cité par nos confrères.

L’enquête de la justice française porterait également sur deux autres biens : deux appartements dans le 16e arrondissement de Paris.

Selon l'ordonnance, les fonds en cause sont sans commune mesure avec les revenus officiels déclarés par Denis Christel Sassou Nguesso, rapporte Médiapart, qui ajoute que la piste avancée par les enquêteurs est celle du pétrole, sur lequel le pouvoir exécutif a la haute main.


Lire la suite sur RFI