Demorand – Covid-19 : pourquoi l'âge et l'obésité sont-ils des facteurs de risque ?

Par Stéphane Demorand
·1 min de lecture
Dans une chambre à pression négative, le personnel médical accueille une patiente positive au Covid-19 à l'hôpital Yang Ji de Séoul le 26 mars 2020.
Dans une chambre à pression négative, le personnel médical accueille une patiente positive au Covid-19 à l'hôpital Yang Ji de Séoul le 26 mars 2020.

La seconde vague de Covid-19 s'abat actuellement sur la France qui compte plus de 40 000 morts depuis le début de l'épidémie. Selon l'Imperial College of London, le taux de mortalité serait de 1 % dans la population générale, mais ce taux augmente significativement avec l'âge et les facteurs de risque, dont l'obésité qui arrive en tête. Le British Medical Journal, dans une publication parue le 26 octobre 2020, tente de décrypter les mécanismes de ces facteurs de risque qui accroissent la mortalité des malades touchés par le Covid-19.

Pourquoi est-il si difficile de freiner la propagation du Sars-CoV-2 ?

Les mesures barrières que nous avons peu à peu intégrées dans notre quotidien peinent à freiner la propagation du Sars-CoV-2, contrairement au VRS responsable de la bronchiolite ou encore au virus de la grippe qui circulent assez peu en cet automne, contrairement aux années précédentes. Le professeur Paul Lehner, professeur d'immunologie à l'université de Cambridge, explique que, contrairement à ces affections connues, les personnes affectées par le Sars-CoV-2 sont infectieuses, donc contagieuses, avant l'apparition des premiers symptômes, un jour avant en moyenne. « Donc, vous transmettez au maximum le virus pendant que vous vous sentez bien », a-t-il déclaré lors d'une intervention au Science Media Centre le 22 octobre dernier. « C'est une tactique évolutive véritablement brillante du virus. Cela signifie que vous pouvez faire vos courses, être dans un bar [...] Lire la suite