Demi Lovato en plein rétablissement : pourquoi elle continue à consommer de la drogue

·1 min de lecture

En 2018, la chanteuse Demi Lovato faisait une overdose au fentanyl dont elle a heureusement pu être sauvée. Une addiction à la drogue qui lui a causé une longue descente aux enfers, puisque la chanteuse a subi trois AVC et une crise cardiaque. Depuis, l’interprète de We’ll be a dream fait tout pour raccrocher, même si elle a récemment indiqué auprès de Diane Guerrero dans le podcast Yeah no, I’m not ok que la drogue lui a parfois sauvé la vie ! “De la même manière que ça a bien failli me tuer, ça m'a aussi parfois sauvé la vie parce que j'ai dû, à plusieurs reprises, gérer des pensées suicidaires”, confiait l’ancienne star de Disney Channel. Demi Lovato n’a pas réussi à arrêter entièrement sa consommation de drogues et d’alcool. A tel point qu’elle se qualifie volontiers de “California sober”, autrement dit de “Californienne sobre”.

Un sujet qui a interpellé Tracy Smith lors de l’émission CBS Morning, et sur lequel la chanteuse a été invitée à réagir. “Vous faites ce qu’on appelle de la consommation modérée, c’est-à-dire que vous buvez et vous fumez c’est bien ça ?”, lui a demandé la présentatrice. “Oui, a répondu Demi Lovato. Je ne me sens vraiment pas à l'aise pour expliquer les paramètres de mon rétablissement aux gens, car je ne veux pas que quiconque regarde ma manière de faire et pense que ça va fonctionner pour eux, car ce n'est peut-être pas le cas.” Avec du recul, la chanteuse âgée de 28 ans estime que l’abstinence n’est pas “une solution unique pour tout le monde”. “Mais (...)

Lire la suite sur le site de Voici

"Créer un impact dans la vie des gens" : le prince Harry a trouvé son premier emploi aux Etats-Unis
"J’ai eu des idées suicidaires" : la chanteuse Sia se confie sur son mal-être
Line Renaud engagée auprès du Sidaction : ce moment marquant avec son coiffeur qu'elle "n'oubliera jamais"
PHOTO Cassandra Jullia (La Villa des coeurs brisés) : sexy en lingerie, elle fait fondre sa communauté
Kate Middleton et le prince William en visite à Westminster pour une triste occasion